Billets d'Opéra à Venise




    Roméo et Juliette, Ballet de S. Prokófiev

    Roméo et Juliette, Ballet de S. Prokófiev

    Après avoir passé près de 20 ans à l’étranger, Serge Prokofiev souhaite marquer son retour dans l’Union soviétique par une œuvre exceptionnelle. En 1936, il accepte ainsi une commande du Kirov de Leningrad, le Théâtre Mariinsky actuel de Saint-Pétersbourg, pour composer un ballet et choisit la plus belle histoire d’amour du monde, Roméo et Juliette de Shakespeare. Le processus de création s’avère difficile, mais le résultat final est aussi sublime que prévu, comme le public du Gran Teatro La Fenice de Venise pourra le constater.

    Prokofiev collabore avec le dramaturge Adrian Piotrovski pour adapter le texte original de William Shakespeare. Curieusement, les deux hommes décident de prendre des libertés créatives considérables, la plus célèbre d’entre elles étant de donner au ballet Roméo et Juliette une fin heureuse, ce qui laisse perplexe les premiers spectateurs. Néanmoins, Prokofiev travaille avec beaucoup d’enthousiasme et produit sa partition désormais classique en un temps record.

    Malheureusement pour le compositeur anciennement expatrié, les années 1936-1937 se montrent instables dans les milieux artistique et politique soviétiques et empêchent Roméo et Juliette d’être représenté au Théâtre du Kirov. Au lieu de cela, le ballet est créé le 30 décembre 1938 à Brno, en Tchécoslovaquie. Malgré son intrigue différente, le Roméo et Juliette de Prokofiev remporte un succès immédiat, grâce en grande partie à sa partition musicale captivante.

    Ignorant la réaction favorable du public, la censure soviétique est toutefois impitoyable envers la première œuvre scénique du compositeur sur sa terre natale. Quand la première au Théâtre du Kirov est finalement prévue en 1940, Prokofiev est en effet contraint de revenir à l’histoire originale de Shakespeare et d’apporter des changements musicaux et dramatiques à l’ensemble du ballet. Roméo et Juliette est cependant parvenu à conserver son charme irrésistible tout au long de ces modifications et reste encore aujourd’hui l’un des ballets les plus appréciés au monde.

    Prokofiev a parsemé sa partition merveilleusement évocatrice de nombreux thèmes inoubliables qui couvrent toute la palette des émotions. La Danse des chevaliers, l’un des airs les plus reconnaissables, est l’incarnation musicale de la méchanceté et de l’animosité des deux familles rivales. La Scène d’amour de Roméo et Juliette capture quant à elle l’innocence et la légèreté céleste des sentiments réciproques qu’éprouvent les deux jeunes tourtereaux. Les Funérailles de Juliette plongent dans les profondeurs de la tristesse et mènent la tragédie vers sa fin ultime.

    Malgré de nombreux obstacles, Prokofiev parvient à réaliser son souhait de réussir brillamment ses débuts en Union soviétique. Son ballet Roméo et Juliette est un véritable triomphe artistique à ne pas manquer cette saison au Gran Teatro La Fenice de Venise !




    image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro la Fenice / Michele Crossera