Billets d'Opéra à Venise

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 234
Platea A, € 206



Roberto Devereux, Opéra de G. Donizetti

Roberto Devereux, Opéra de G. Donizetti

Elisabeth I d’Angleterre nourrit les fantasmes et esprits créatifs de beaucoup. Son statut de femme d’État livre à lui seul une pléthore de sujets pour des pièces de théâtre, chansons, romans et opéras. C’est toutefois sa vie amoureuse secrète qui inspire Gaetano Donizetti à composer Roberto Devereux. Cet opéra tragique tourne autour de la vie de Robert Devereux, deuxième comte d’Essex et amant présumé de la reine. L’œuvre fait partie du « cycle des Tudor » de Donizetti, les autres étant Elisabetta al castello de Kenilworth, Maria Stuarda et Anna Bolena. Elisabeth, Maria et Anna sont à leur tour connues comme les « reines de Donizetti ». Un morceau d’histoire musical et d’histoire anglaise prend vie sur la scène du Gran Teatro La Fenice de Venise.

Salvatore Cammarano produit le livret de Roberto Devereux en ayant en tête la pièce française Elisabeth d’Angleterre de Jacques-François Ancelot, bien que le livret écrit par Felice Romani pour Il conte d’Essex soit également une influence flagrante, quoique non avouée. Donizetti connaît plusieurs tragédies personnelles au cours de la production de l’opéra, notamment la mort de ses parents, de deux de ses nouveaux nés et de son épouse. Malgré ces épreuves douloureuses dans sa vie privée, le compositeur persiste et Roberto Devereux est créé le 28 octobre 1837 au Teatro di San Carlo de Naples, remportant un immense succès.

L’intrigue de Roberto Devereux concerne un moment difficile dans la vie du comte d’Essex. En tant que l'un des favoris d’Elisabeth I, il occupe le poste de gouverneur d’Irlande, où il a stupidement accordé un cessez-le-feu inacceptable avec les rebelles locaux. Pour cet acte imprudent, il attend à présent d’être condamné pour trahison. La situation se complique par son ancienne relation avec Sara, la duchesse de Nottingham, qui est toujours amoureuse de lui. Une écharpe brodée dans la main de Robert fait prendre conscience à Elisabeth qu’elle a une rivale dans le cœur du comte, sans savoir encore de qui il s’agit. De l'intrigue politique et des sentiments trahis s’entremêlent pour amener le drame jusqu’à son point le plus tragique.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera