Billets d'Opéra à Venise

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 200
Platea A, € 162



Lac, Ballet de Jean-Christophe Maillot

Lac, Ballet de Jean-Christophe Maillot

À quel moment la reprise moderne d’un classique devient si différente qu'il est injuste de comparer les deux versions ? Le chorégraphe Jean-Christophe Maillot étudie cette question particulière avec Lac, une production qu'il a imaginée avec Les Ballets de Monte-Carlo. Cette œuvre puise son inspiration du Lac des cygnes, ballet créé à l’origine par Piotr Ilitch Tchaïkovski, mais donne une tournure contemporaine à l’intrigue captivante du conte de fées initial. Cette représentation désormais légendaire investit la scène du Gran Teatro La Fenice de Venise cette saison, avec la troupe originale des Ballets de Monte-Carlo sous l’accompagnement musical de l’orchestre de La Fenice.

Les amateurs du Lac des cygnes de Tchaïkovski peuvent s’attendre à être surpris. Oubliez la chorégraphie du ballet classique, dont les fondements remontent à l’illustre maître de ballet Marius Petipa, chorégraphe du XIXe siècle travaillant pour le théâtre impérial de Saint-Pétersbourg. Au lieu de cela, Jean-Christophe Maillot crée un paysage dansé avec des mouvements bien plus modernes, presqu’agressifs. La partition remarquable de Tchaïkovski subit elle aussi un relooking contemporain. Les passionnés du ballet d’origine reconnaîtront sûrement les passages familiers copiés-collés dans un nouvel ordre qui reflète mieux le rythme narratif revisité. La scénographie modeste mais évocatrice d’Ernest Pignon-Ernest crée, quant à elle, des contrastes marqués entre le château et le lac, le blanc et le noir, le bien et le mal.

Lac tourne toujours autour du triangle amoureux dramatique entre le prince Siegfried, Odette, la princesse prisonnière, et Odile, la tentatrice maléfique qui menace leur amour pur. Maillot crée toutefois une toile de fond différente. Dans sa version réinventée du Lac des cygnes, Odette est le premier amour désespérément perdu de Siegfried, après avoir été enlevée par une mystérieuse femme en noir, la version féminine du méchant sorcier Rothbart. Au retour de cette dame en noir, Siegfried doit choisir la femme à laquelle son cœur appartient et se lance dans une bataille féroce pour défendre son choix. Comment se conclura cette histoire ? Rendez-vous au Gran Teatro La Fenice de Venise pour le savoir !




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro la Fenice / Michele Crossera