Billets d'Opéra à Venise

Gran Teatro La Fenice


Pas disponible


  • 14.10.2022 (ven)

La fille du régiment, Opéra de G. Donizetti

La fille du régiment, Opéra de G. Donizetti

À une époque, les œuvres de Gaetano Donizetti régnaient en maître sur les différents théâtres de Paris. La Fille du régiment a vu le jour exactement durant cette période prolifique. Il s’agit également de la première œuvre du compositeur basée sur un livret en langue française, produit par Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Jean-François Bayard. La première donnée par l’Opéra-Comique de Paris s’est tenue le 11 février 1840 à la Salle de la Bourse dans la capitale française et a presque fait un four, surtout à cause du ténor principal qui chantait faux. Néanmoins, l’excellente partition de Donizetti et le caractère guilleret de l’intrigue a finalement transformé La Fille du régiment en succès, qui fait désormais partie du répertoire courant. Cette saison, le Gran Teatro La Fenice de Venise produit une passionnante reprise de ce classique.

 La Fille du régiment se concentre sur le personnage de Marie, une belle jeune fille qui a été trouvée bébé sur les lignes de front et qui a grandi au sein du 21e régiment de l’armée française, dont le chef, le sergent Sulpice, a incarné la figure paternelle. Durant les guerres napoléoniennes, la jeune femme fait office de cantinière pour le régiment. Une rencontre fortuite avec la marquise de Berkenfield apporte toutefois un éclairage inattendu sur l’héritage de Marie. Cette découverte surprenante menace aussi de séparer la jeune femme de son amoureux Tonio, un prisonnier tyrolien qui a prêté serment d’allégeance à la France afin de s’attirer les faveurs de Sulpice et d’obtenir la bénédiction du régiment pour faire de Marie son épouse. Les efforts du jeune homme auront-ils été en vain maintenant que Marie s’apprête à entrer dans une nouvelle classe sociale ? Et la cantinière qui n’a connu rien d’autre que la vie régimentaire s’adaptera-t-elle à son tout nouveau rôle ?

La Fille du régiment présente des caractéristiques de mélodrame, mais l’humour et la dynamique de son intrigue rendent la représentation amusante et légère. La partition de Donizetti contribue également à pimenter l’opéra et inclut certaines de ses arias les plus captivantes et exigeantes, telles que la célèbre Ah ! mes amis, quel jour de fête ! qui demande au ténor principal d’atteindre pas moins de neuf contre-uts. Ce morceau et d’autres temps forts captivants vous attendent dans La Fille du régiment au Gran Teatro La Fenice de Venise.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro la Fenice / Michele Crossera